L’école Centrale de Nantes assure la Maîtrise d'ouvrage du projet SEM-REV. Le projet de site d'expérimentation en mer est inscrit au Contrat de Projets Etat Région 2007-2013.

Le Laboratoire de recherche en Hydrodynamique, Energétique et Environnement Atmosphérique (LHEEA) de l’Ecole Centrale de Nantes et du CNRS participe activement au développement des énergies marines renouvelables. Partenaire des entreprises industrielles  et des laboratoires de recherche, le Laboratoire joue un rôle important dans le développement des nouvelles capacités de production d’énergie.

L’Ecole Centrale de Nantes, se donne les moyens de réaliser ces tâches:

  • En obtenant la concession du site en mer de 1km²
  • En le balisant et en le référençant pour prévenir la navigation en son sein.
  • En le sur-instrumentant pour obtenir des données de vagues, courant et de météo sur la zone. L’instrumentation sera pérenne.
  • En se dotant d’un navire océanographique permettant facilement les interventions sur site, la mise au point des « houlomoteurs », les opérations de maintien en condition opérationnelles du site.

  • En apportant aux scientifiques et techniciens un local à terre fonctionnel

Suite aux premières études de faisabilité, à l'analyse des contraintes techniques et économiques, des zones de servitudes, des accès et des infrastructures, le choix de l'implantation de la zone d'expérimentation en mer s'est arrêté au large du banc de Guérande. Cette Zone d'1km² a été présentée à l'ensemble des usagers locaux du domaine public maritime à travers une phase de concertation qui a permis sa localisation précise.

Cette zone est située à :

  • 6,5 MN au Sud-Ouest du phare du Four

  • 10 MN à l’Ouest-Sud-Ouest de la pointe du Croisic

  • 5,4 MN au Sud-Sud-Est des Grands Cardinaux (Archipel d’Hoëdic)

Le local à terre qui accueillera les scientifiques, le matériel de réception ainsi que la connexion au réseau moyenne tension d’EDF se feront au Croisic.

Les prototypes récupérateurs de l’énergie des vagues seront positionnés au centre de la zone en mer. Ils seront reliés à terre par un câble électrique pour évacuer l’énergie produite. Des moyens de monitoring et de contrôle seront positionnés dans le local à terre.

Le raccordement électrique du site SEM-REV a été étudié et optimisé à différentes reprises. La solution finale a été optimisée en coordination avec la Maîtrise d'oeuvre du projet ainsi que les différents sous-traitants qui ont travaillé sur la définition du projet de raccordement.

Les modifications aux cartes marines du SHOM sont disponibles ici.